Home Education Enfant turbulent : comment gérer ?

Enfant turbulent : comment gérer ?

enfant turbulent

Votre enfant court dans tous les sens, aime crier, se rouler par terre quand il est contrarié, il ne tient pas en place… oui il est peut-être turbulent. De nombreux parents rencontrent cette difficulté du quotidien qui pour certains peut même se transformer en vrai cauchemar. Il est important de pouvoir expliquer ce qu’est un enfant turbulent afin de ne pas confondre avec d’autres problématiques dans un premier temps. Ensuite, nous essaierons ensemble de trouver des solutions adaptées afin d’alléger ce quotidien qui pèse sur le climat familial.

Enfant turbulent, késako ?

Un enfant turbulent n’est pas un enfant hyperactif. Il faut bien l’entendre et le comprendre. On a trop souvent l’habitude de mettre une pathologie sur une simple problématique qui se règle avec de la patience… oui beaucoup de patience et d’endurance. Sachez qu’un enfant turbulent est souvent en mouvement mais pas sans cesse. On peut avoir du mal à canaliser son attention mais on y arrive. Il peut se concentrer sur une tâche particulière… ce qui n’est pas le cas de l’hyperactif.

L’hyperactif associe trois symptômes : la difficulté à se concentrer, l’impulsivité et l’agitation. Seule l’association des trois peut faire suspecter le diagnostic d’hyperactivité. Alors qu’un enfant qui aime bouger, sauter, qui a de l’énergie à revendre est un enfant en bonne santé et NORMAL. La question qui se pose alors aux parents d’enfants dit turbulents est : votre enfant est-il turbulent ou bien vous avez un seuil de tolérance plus bas que la norme ? Et ne faisons-nous pas des enfants qui nous ressemblent ? Un peu quand même.

Que faire face à ces comportements fatigants ?

Il faut répondre aux demandes implicites de l’enfant. En effet, ce genre d’attitude est le reflet d’un manque d’attention (affectif le plus souvent) depuis son plus âge. Quand on dit qu’un enfant fait son intéressant, ce n’est pas faux. Mais l’attention des gens en général ne l’intéresse guère, il veut celle des ses parents. Il faut donc réapprendre à passer du bon temps avec son enfant, partager des activités avec lui et le câliner. Attention à ne pas le punir à chaque mouvement brusque qui pour lui n’était pas intentionnel (car il n’arrive pas à se canaliser) et cela risquerait d’accentuer son agressivité. En tant que parents, vous devez apprendre à faire basculer l’énergie exacerbée de votre enfant vers des choses positives plutôt que négatives et agressives comme l’emmener se dépenser à l’extérieur.

A ne pas faire

Enfin, il y a un certain nombre de choses à faire et ne pas faire pour aider les enfants vifs (et non turbulents ^^’) dont :

  • Ne pas leur donner des aliments sucrés à partir de 17h voir 17h30. Le sucre est un excitant pour l’enfant comme l’est la caféine pour l’adulte (pas de bonbons, pas de gâteaux, pas de chocolat, pas de jus ou boissons gazeuses et pas de fruits).
  • Après l’école les emmener au parc, même s’il pleut (il suffit de s’équiper). Et oui, les enfants ont besoin de se défouler. A vous de choisir entre le parc et le salon…
  • Ne pas laisser les enfants regarder la télévision le matin avant l’école. En effet, cela les excite d’un côté et leur enlève une grande partie de leur capacité de concentration.
  • Les inscrire dans la mesure du possible à une activité sportive.

Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, elle peut être encore plus longue… A chaque parent, sa méthode car il est celui qui connait le mieux son enfant. L’important est de se déculpabiliser et de reprendre son rôle de parent aimant. Mettez  de coté la casquette du gendarme à la maison. Les choses ne changeront pas en quelques jours mais avec de la patience et de l’endurance. Les fruits récoltés seront si doux et sucrés. Et ce temps passé à rétablir le calme à la maison vous paraitra comme un lointain souvenir. La recette miracle pour gérer un enfant turbulent est donc la disponibilité des parents et l’envie de donner la meilleure éducation à ses enfants.

Dites-moi en commentaire que mettez- vous en place pour canaliser l’énergie (trop) débordante de votre enfant ?

 

1 COMMENT

  1. merci pour ce partage
    Effectivement, je leur donne du temps en jouant avec eux. Ils aiment bcp surtout les activités physiques (velo football…)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here