Amel Rachem

Business en ligne : 3 conseils (vraiment) utiles pour atteindre la liberté financière

liberté financière

Ah liberté et indépendance financière … On en rêve tous… 

Mais, chut l’argent c’est mal !!! Gagner de l’argent facilement, quelle horreur ! 

Et oui, en France, c’est assez mal vu de parler d’argent, d’investissement. Travailler pour gagner de l’argent versus faire travailler son argent pour soi, c’est un mindset que peu de personne parviennent à adopter. C’est une réalité. 

Très souvent, on admire plus une personne ayant gagné au loto que la personne qui a réussi à devenir riche grâce à son travail. Il y a souvent un peu de suspicion à l’égard de celle-ci.

Pour beaucoup, modifier son état d’esprit par rapport à l’argent implique souvent de déconstruire un certain nombre de préjugés. Le premier, c’est sans aucun doute que l’argent est rarement une finalité mais bien un moyen (parmi d’autres !) de se sentir libre. 

Rêver d’une indépendance financière, c’est bien mais agir c’est toujours mieux. Oui, oui inutile de rêver en secret de gagner au loto…😉

Et si tu es à ton compte, on peut dire que ton besoin de liberté professionnelle est particulièrement fort, n’est-ce pas ? 

Alors, reste avec moi. A la fin de cet article, tu auras des pistes d’actions sérieuses pour vraiment devenir libre et autonome financièrement.

Et promis, pas de conseils farfelus, que des conseils concrets, testés et approuvés pour atteindre THE liberté financière.

Dans cet article, voici les trois étapes à suivre pour gagner ta liberté financière :

1. Développer un business scalable et gagner son indépendance financière

Le mot scalable est un peu à la mode dans le monde du business en ligne. Mais finalement, que signifie avoir un business scalable ? 

Alors pour te répondre clairement, on va faire un premier focus sur le statut de freelance. Sous ce statut, on trouve des personnes qui exercent une activité indépendante et qui vendent des prestations. Le montant de leur chiffre d’affaires est directement lié à la facturation de ces prestations. En d’autres termes, plus il facture et plus il gagne d’argent. Très souvent, malgré un chiffre d’affaires en hausse, certains freelances se trouvent confrontés à un plafond de verre. 

Pourquoi ? 

Tout simplement, car le freelance fait face à un manque de temps ! Et oui, son business ne tourne pas la nuit (hormis dans les nœuds au cerveau qu’il se fait le soir avant de dormir… 🙃). Par conséquent, le chiffre d’affaires ne peut plus se développer.

La solution ? 

Créer une offre qui peut être vendue à un nombre illimité de personnes. Tu vois où je veux en venir, n’est ce pas ? 😎

Avec l’avènement d’internet, on ne compte plus le nombre d’infoproduits qui ont été lancés… Avec plus ou moins de succès mais aussi d’éthique. 

Ces produits digitaux ont néanmoins plusieurs qualités : accessibles à tous, relativement simples à produire, vente à un nombre infini de personnes. Ainsi, que tu vendes ton produit à une ou un millier de personnes, tu n’es pas contraint d’y passer plus de temps. Le succès de tes ventes n’est pas lié au temps que tu passes à créer tes offres. Ton succès est avant tout lié au fait d’avoir un système d’acquisition client bien rodé : stratégie de contenus, marketing relationnel, publicité, etc.

Une fois que que tu as mis en place une ou plusieurs offres qui se vendent en ligne en automatique, cela ne signifie pas que tu peux te la couler douce ! ⛱

Plus le business grossit et plus les micro-tâches s’accumulent jusqu’à prendre parfois tout ton temps… C’est à ce moment-là qu’il est temps de réfléchir à comment faire en sorte que ton business ne repose plus uniquement sur tes frêles épaules ! 

Si tu veux en savoir plus à ce sujet je t’invite à lire mon article sur comment passer de solopreneur à CEO.

2. Gagner plus en mettant en place une délégation efficace et stratégique

Quand on est solopreneur et que l’activité se développe, déléguer peut vite devenir indispensable. 

Sur le papier, déléguer certaines tâches c’est la garantie de retrouver un peu de sérénité. Déléguer permet de gagner plus du temps. Cela te permet de te libérer des tâches chronophages, de diminuer le niveau de ta charge mentale, de se sentir épaulé aussi dans les moments de doute…

Sauf que dans les faits, ce n’est pas toujours aussi simple, ni aussi fluide que l’on aimerait !

Alors pour que la délégation ne rime pas avec prise de tête en cascade, voici quelques conseils (toujours tirés de mon vécu. 😉) : 

  • liste aussi précisément que possible les tâches que tu aimerais ne plus faire,
  • liste ce que tu aimes faire ou bien les tâches sur lesquelles tu penses pouvoir t’améliorer : en bref, ce que tu veux conserver,
  • enfin, dernier tri : liste les tâches importantes et qui apportent une réelle plus value au développement de ton entreprise.

Dans le cadre de la mise en place de la délégation, l’une des erreurs les plus fréquentes réside dans le fait de ne pas incarner complètement sa posture de CEO. 

Déléguer est une décision qui impacte l’avenir de ton entreprise. Cela va bien au-delà de déléguer ce qu’on ne veut ou ne sait pas faire. C’est pourquoi je t’invite vraiment à t’interroger en profondeur en adoptant toujours une vision à long terme. L’objectif va même plus loin que d’obtenir une indépendance financière.  

Une fois que tu es parvenu à lister et à trier tes besoins, il est temps de passer au recrutement. C’est une étape primordiale au cours de laquelle il est très facile de se prendre les pieds dans le tapis… (J’aime ces expressions un peu ringardes et désuètes. 😄) 

Il te faut parvenir à doser efficacement l’objectivité en rapport avec la liste de tâches qu’on souhaite déléguer et la subjectivité inhérente à toute interaction humaine. Pour mener à bien le recrutement de celle qui allait devenir mon bras droit, je me suis faite accompagner par l’équipe de Beesteam

3 conseils (vraiment) utiles pour atteindre la liberté financière

3. Diversifier son patrimoine en sortant des sentiers battus et gagner de l’argent facilement

Bon, le titre de cette troisième partie est un peu too much peut être…

Mais, il faut que tu saches une vérité importante : Les personnes libres et autonomes financièrement ont compris depuis longtemps qu’il ne servait à rien de mettre toutes leurs économies dans leur livret A…

Alors, quel est d’après moi les autres possibilités d’investir et de faire que ton argent travaille pour toi ? 

➡ Le premier levier est l’investissement locatif.

Désormais, il est relativement simple de proposer son bien immobilier à louer sur des plateformes telles que Airbnb, Abritel, etc. D’autres solutions comme l’investissement Pinel peuvent être parfois intéressantes pour réduire le montant de ses impôts tout en augmentant son niveau de patrimoine.

➡ Le second levier possible est d’investir en bourse.

Encore peu de personnes pensent à investir en bourse. Beaucoup s’interrogent sur comment investir facilement en bourse et gagner de l’argent. Le conseil que je peux te donner est le suivant : informe-toi, forme-toi et vise dans un premier temps des gains sûrs puis petit à petit, diversifie tes investissements.

➡ Troisième et dernier levier possible : la crypto monnaie et l’achat des métaux précieux.

Il s’agit de placements intéressants dans la mesure où cela permet de répartir les risques. L’or est le placement refuge qui permet de se prémunir des risques liés à l’inflation puisque sa valeur n’est pas liée à l’évolution des marchés financiers. Quant à la cryptomonnaie, les résultats peuvent être spectaculaires. Toutefois, pour limiter le risque, je te recommande de passer par des plateformes agréées par l’Autorité des Marchés Financiers.

Nous arrivons au terme de cet article. Tu en sais désormais plus sur les étapes qui te permettront de construire une vie à la hauteur de tes ambitions tout en étant libre financièrement. 

Partage cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D'autres articles sur le même thème :

Aller au contenu principal