fbpx

Entrepreneur : comment surmonter ses peurs ?

Entreprener : Comment surmonter ses peurs

Que tu sois entrepreneur débutant ou aguerri, la peur te suivra dans ton parcours d’entrepreneur. Tu te demande donc comment surmonter tes peurs ?

Des fois nous avons tendance à confondre les peurs et le stress qui tous deux sont présents dans nos vies trépidantes d’entrepreneur. Des fois, la peur peut être très bloquante et à contrario un puissant moteur pour nous propulser vers une destination nouvelle.

Alors comment faire de la peur une alliée ? Et comment en finir avec celles qui te paralysent au point de ne pas avancer ? 

Décryptons la peur : 

La peur est une émotion humaine normale et qui plus est, très utile. 

On ne doit pas la chasser de nos vies car elle nous permet d’aller là où l’on doit aller avec des points de vigilance. Elle nous éclaire sur ce sur quoi nous devons porter notre attention afin de toujours rester « en sécurité ».

Sur le plan physiologique, la peur permet de libérer une hormone : l’adrénaline qui a pour conséquence l’augmentation de notre flux sanguin ! Bonne nouvelle, cela permet donc de nous apporter une concentration accrue et de mobiliser davantage notre attention. Par contre, il faut être vigilant à ce que tes peurs ne te paralysent pas.

Laisse-moi te raconter : 

Quand nous avons entrepris de déménager pour quitter la grisaille de la région parisienne : j’ai eu la boule au ventre !

Nous allions quitter un logement fonctionnel qui ne nous coûtait quasiment rien… pour faire construire notre maison. A cette époque, les forums et les émissions (du type Julien Courbet) étaient plein d’histoires catastrophiques sur les constructions de maisons et les arnaques en tout genre. En plus de tout ça, nous avons choisis de vivre dans une région où l’on ne connaissait personne… Bref c’était le combo parfait spécial PEUR. J’étais effrayée à l’idée mais mon besoin de nature, de quitter la foule et le béton étaient plus fort que tout.

Quel lien, me dis-tu, avec l’entreprenariat ? Tout grand projet doit être mené en mode « chef de projet » avec conduite du changement et tout ce qui va avec. Quand on est entrepreneur toute grande décision doit être réfléchie. On pèse le pour, le contre. On se projette, on visualise ce que va nous apporter ce nouveau projet. 

Allez, je vais vous confier une chose : aujourd’hui encore quand je lance quelque chose de nouveau dans mon business, j’ai la trouille ! 

Peur de l’échec 

La peur de l’échec est hélas très française. C’est culturel et sociétal, oui c’est encore très mal vu en France d’échouer. Alors que dans de nombreux pays c’est valorisé. Oui, oui tu as bien lu : VALORISE !

Alors quand on débute dans le monde de l’entrepreneuriat on a peur de l’échec. 

Au moment de créer un nouveau produit, on a peur de l’échec.

Si on décide de communiquer d’une nouvelle manière, on a peur de l’échec. 

Quand on se heurte à une difficulté et à un obstacle on a peur de l’échec.

La liste peut être longue… mais derrière chaque difficulté et derrière chaque « échec » il y a des réussites !

Comment faire pour ne plus avoir peur de l’échec ? Échoue et recommence !!! Ensuite ne parle plus d’échec mais d’essais infructueux et tires-en les enseignements pour améliorer ou recommencer différemment. En faisant cela, tu auras enfin l’occasion de te confronter à ta peur d’échouer et ainsi tu vas démystifier le fait de te jeter à l’eau. Petit à petit tu changeras ainsi ta conception de l’échec. Tu te rendras vraiment compte que tu n’échoues plus mais que tu fais des tests pour créer quelque chose qui réussit !

Peur de réussir 

Aïe aïe aïe, après ta peur de l’échec tu peux aussi être confrontée à la peur de réussir. Celle-ci est plus… comment dire ? Plus sinueuse car elle s’infiltre là où tu ne t’y attends pas.

La peur de réussir est souvent liée soit à la peur du changement soit à un réel manque de confiance en soi. Car si tu réussis, il y a de grandes chances pour que les choses changent dans ta vie. Cela peut avoir un impact sur ta vie personnelle (vie de famille et de couple), sur ta vie sociale (ton entourage change son regard sur toi) et sur le regard porté sur toi-même. Tu vas quitter ta chère zone de confort et de quiétude qui te sécurise pour un nouveau monde, et ça, ça demande de l’adaptation ! Ouf, pas de panique, l’humain est créé de telle manière à savoir s’adapter en toutes circonstances.

Maintenant que tu le sais, tu peux foncer. Oui tu ne maitriseras pas ce nouvel avenir qui s’offrira à toi quand tu réussiras mais tu sauras créer une nouvelle routine, tu seras à la hauteur de ta nouvelle vie, de tes nouvelles missions et de tes nouveaux projets. 

Peur de ne pas être à la hauteur 

Au début, avec peu (ou pas de client), on se sent à la hauteur car nous ne sommes pas encore confrontés à leur regard et leur avis. Mais rapidement les choses évoluent (enfin je l’espère pour toi) et tu te retrouves face à des défis. Tu te dis que tu ne seras pas à la hauteur. On t’en demande « trop ». Est-ce que tu vas réussir à délivrer ce que tu as promis. Ici tu l’as bien compris c’est le fameux syndrome de l’imposteur qui pointe le bout de son nez… et tu te retrouves paralysé face à ton business que tu aimes tant pourtant !

Ici les plus touchés sont le plus souvent les autodidactes et les multi-potentiels.

Derrière cette peur rien d’autre qu’un manque d’estime de soi et de confiance. Disons-le, tu ne te sens pas digne de tes réussites. Tu penses qu’elles sont le fruit de la chance ou de la facilité. Pire encore, tu es sévère avec toi-même et entreprends avec l’épée de Damoclès en permanence au-dessus de ta tête. En plus de tout ça, tu accordes beaucoup trop de crédit au regard des autres. A cause de tout ça et bien, tu ne fais plus rien. Oui, tu procrastines et « c’est cool » car tu ne te confrontes ni à la réussite ni à l’échec !

Des pistes pour en sortir :

Pour en sortir, voici quelques pistes. Sois à l’écoute de ce qui se passe en toi. Quelles sont les pensées qui t’envahissent quand tu dois agir ? Ainsi tu pourras mettre le doigt sur ce que tu dois travailler en toi. Tout ton dialogue interne et bien réponds-y fermement en recadrant. Un exemple : je décide de communiquer en me montrant sur les réseaux sociaux. Voici le dialogue interne : 

  • Moi qui ai peur : « que vont penser les gens ? Suis-je à la hauteur ? Est-ce que je suis crédible ? »
  • Moi qui contrecarre ces pensées : « on s’en fout de ce que pensent les autres. Je me sens bien, je suis à la hauteur et je suis légitime dans ma posture ».

Comment apprivoiser ses peurs ?

Rien de mieux que de s’y exposer régulièrement en commençant à petites doses et d’y aller progressivement. Utilise ta peur comme un moteur et non comme un frein ! 

Apprends à gérer ton stress de différentes manières pour ne jamais tomber dans l’excès et te retrouver tétaniser. 

Enfin, saches un chose : définis clairement ta vision, tes projets de vie et tes objectifs. Lorsque tu fais ce travail tu es motivée à arriver à destination. Tu sauras que la perfection n’est qu’un frein et que tu souhaites avancer vers ton rêve, ton objectif et ton fameux WHY.

Tu comprends que l’important est d’avancer avec et sans parfait. Cerise sur le gâteau : en faisant ça tu vas aussi gagner en confiance !

Si cela ta parle particulièrement, contacte-moi pour une séance découverte, on verra ensemble ce qui t’empêche de réussir et t’épanouir dans ton business. 

Si tu es plutôt du genre à auditive : tu peux écouter l’article en version audio ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *