Amel Rachem

Business en ligne : comment passer de solopreneur désespéré à CEO confiant et déterminé

solopreneur désespéré à CEO confiant

Quand je me suis lancée dans l’entrepreneuriat, c’était avant tout par rejet du salariat. Ce cadre ne me convenait pas, je sentais que j’étouffais et que je n’étais libre de rien. L’entrepreneuriat s’est alors imposé comme une évidence. Mais je ne savais pas encore que je devrais passer de solopreneur à CEO.

Pourtant, je dois le reconnaître j’ai été confrontée à des défis que j’avais alors (beaucoup) sous-estimés…Quand un business indépendant grossit, on est petit à petit happé par la machine. Ce business qui devait nous permettre d’être plus libres finit par prendre tout notre temps et notre énergie.

Le succès ne frappe pas à la porte en te demandant si tu es prête, n’est-ce pas ? Pour autant, cela ne signifie pas que tu dois lui claquer la porte au nez en lui demandant de repasser plus tard. 😉 

Dans cet article, je te dévoile les cinq défis auxquels tu devras faire face pour toi aussi, propulser ton business solo vers un business florissant tout en incarnant pleinement ta mission de CEO de ton entreprise : 

Au programme : 

  1. Affine ton offre : stop à l’éparpillement
  2. Construis ta dream team ou comment accepter de ne plus tout contrôler 
  3. Investis : cesse de te prendre pour une fourmi
  4. Choisis d’être accompagné par un business mentor qui te montrera le chemin des étoiles ✨
  5. Développe un mindset de CEO ou la mentalité du “what’s next” 

Affine ton offre : stop à l’éparpillement

En juillet 2018, j’ai lancé ma première formation en présentiel puis les demandes se sont enchainées. J’ai alors décidé de digitaliser cette formation et d’en faire mon offre phare. Les demandes ont littéralement afflué. 😎

La raison de ce succès est en réalité très simple : des entrepreneurs avaient besoin de troquer leur casquette d’infopreneur, de coachs voire de thérapeute pour celle de formateur professionnel. 

Surtout, ils avaient besoin de développer leur activité en stabilisant celle-ci grâce à une prise en charge par l’Etat de leur offre de formation. Et je reste convaincue qu’ils ont eu raison de vouloir changer la donne. Ils se sont aventurés sur le terrain de la formation professionnelle pour améliorer leur chiffre d’affaires, alors même que beaucoup disaient que c’était trop compliqué.

>> N’hésite pas à aller lire mon article intitulé Infopreneur à formateur pro ou comment professionnaliser son business. 

En toute transparence, j’aurais voulu aussi développer d’autres produits. Néanmoins, je suis ravie d’avoir pu accompagner autant de personnes. Je sais qu’à mon échelle, mon offre a pu impacter la vie de beaucoup de personnes. 

Mais, j’ai ressenti aussi une certaine lassitude… J’ai eu envie d’apprendre de nouvelles choses et de me fixer de nouveaux défis. 

Face aux objectifs de développement que j’avais, il m’a semblé plus judicieux de me concentrer sur l’amélioration de l’existant pour exceller et réussir. L’adage dit qu’”être partout, c’est être nulle part”. Focus et step by step ! 

👍 Mon conseil : ne cède pas à toutes les idées lumineuses qui te traversent l’esprit. Note-les et concentre tes efforts immédiats sur une offre ou un produit pour être visible et reconnu de ta cible client. Deviens une experte leader de ton marché. 

Construis ta dream team ou comment accepter de ne plus tout contrôler

Il y a quelques années en arrière, je dirigeais un magazine. J’étais alors à la tête d’une équipe d’une vingtaine de personnes. En toute transparence, cette expérience du management m’a un peu échaudée.😨 

Le résultat, c’est que lorsque j’ai créé mon entreprise en solo, je n’étais pas pressée de déléguer à nouveau. 

Très souvent, les solopreneurs hésitent à déléguer car cela reste un budget. Naïvement, on pense qu’on peut tout faire soi-même. Pourtant, tout faire soi-même implique d’avoir à la fois le temps, les compétences et l’énergie pour. C’est parfois très très compliqué. 

Peut-être te reconnais-tu dans ce que je viens d’écrire ? 

Durant la première phase de croissance de ton entreprise, il se peut que tu travailles beaucoup. La difficulté est alors de savoir à quel moment la délégation finira par s’imposer à toi ;).

Il faut aussi parvenir à lâcher du lest et accepter de ne pas tout contrôler. C’est en cela que la délégation est parfois difficile à mettre en place. 

Il arrive aussi parfois qu’on ne dispose pas d’un objectif suffisamment clair sur ce qu’on attend d’une collaboration avec un freelance. Ce manque de clarté nuit alors au bon déroulement de la prestation. Garde bien à l’esprit que tu peux déléguer au meilleur prestataire ou freelance, tout ne sera pas immédiatement parfait. Il y a toujours un temps d’adaptation, de part et d’autre. 

👍 Mon conseil : Dès que ton chiffre d’affaires est stabilisé puis tes objectifs clairs et réalistes, il est temps de solliciter un premier freelance. Progressivement, à mesure que tes profits augmentent, tu pourras collaborer avec d’autres prestataires pour te libérer peu à peu du statut de solopreneur. Tu pourras alors sortir de l’opérationnel et déployer ton potentiel. 

comment passer de solopreneur désespéré à CEO confiant et déterminé

Investis : cesse de te prendre pour une fourmi

Tu te souviens de la fable de La cigale et la fourmi, n’est-ce pas ? Alors, je ne te suggère pas de te prendre pour une cigale et de dépenser tout ce que tu gagnes, ni même de te prendre pour une fourmi à économiser le moindre sou durement gagné ! Non, l’idéal est de trouver le juste milieu, un mix entre efficacité et stratégie. 

Dans ma vie pro comme perso, je suis adepte de la simplicité, voire du minimalisme. C’est pourquoi je n’ai choisi qu’une seule et même plateforme pour héberger mes formations mais également pour gérer l’aspect marketing de mon business (webinar, emails, etc.). Si tu te poses la question, cette plateforme c’est learnybox. 

>> Si tu te demandes quelle plateforme est la plus adaptée pour héberger ta formation en ligne, j’ai rédigé un article complet pour t’aider à bien choisir ta plateforme LMS.

Dans la même idée de vouloir améliorer ses résultats, on peut avoir tendance à se préoccuper plus d’acquérir de nouveaux clients que de prendre soin de ceux que l’on a déjà. On oublie alors que nos meilleurs ambassadeurs sont des clients satisfaits. Donc au lieu de dépenser des sommes astronomiques dans une nouvelle campagne marketing ou bien de passer des heures à paramétrer le nouvel outil à la mode, il est souvent plus judicieux de veiller à améliorer l’expérience client.   

👍 Mon conseil : investis ton argent intelligemment. Après avoir défini et compris ce que tu veux pour ton entreprise, veille à toujours améliorer l’existant, notamment tes offres et l’expérience client au risque de saboter tous tes efforts marketing.

Choisis d’être accompagné par un business mentor qui te montrera le chemin des étoiles ✨

L’ambition, l’envie d’aller plus loin dans le développement de son activité ne sont parfois pas suffisants. C’est pourquoi on peut avoir besoin d’être épaulé par un mentor. L’approche d’un business mentor se base sur le partage de son expérience auprès du mentoré. 

Pour le mentoré, l’objectif est double : 

  • bénéficier des connaissances d’une personne aguerrie,
  • obtenir un retard extérieur et objectif sur les actions mises en place.  

👍 Mon conseil : Pour bien choisir ton business mentor, passe son parcours au crible ! Regarde objectivement ta situation actuelle. Ensuite, demande-toi si le business mentor que tu convoites a atteint le niveau de développement d’activité que tu souhaites. Ainsi, tu pourras légitimement supposer qu’il pourra te faire avancer plus vite et t’éviter de nombreuses erreurs ;).

>> Tu veux en savoir plus sur mon offre de business mentorat, je t’invite à candidater pour un appel audit business

Développe un mindset de CEO ou la mentalité du “what’s next”

J’ai volontairement choisi de parler du mindset en fin d’article… Parce qu’avoir un bon mindset ne suffit pas… Mais sans un bon mindset, on avance très difficilement ;).

C’est un peu compliqué cette histoire de mindset !

Alors, laisse-moi te dire en toute transparence la différence entre un mindset de solopreneur et un mindset de CEO. 

Avoir une vision de CEO de son entreprise implique que tu vas porter un regard complètement différent sur ton entreprise. Tu veux développer ton business alors il faut que tu voies grand et loin. 

Chaque action, chaque projet sont désormais une pièce du puzzle qui doit te permettre d’améliorer tes résultats.Le solopreneur est focus sur le fait de faire les choses alors que le CEO réfléchit aux moyens de faire avancer les projets et la vision de son entreprise. 

👍 Mon conseil : Incarner la posture de CEO, c’est toujours avoir en tête que chaque étape n’est qu’une marche de l’escalier vers la réalisation de tes ambitions. Voir toujours plus loin, plus haut, plus grand… En bref, what’s the next level 😉

Nous voici arrivés au terme de cet article mais laisse-moi te partager une dernière réflexion un peu plus personnelle. 

L’entrepreneuriat a vite fait écho en moi parce que j’ai toujours ressenti ce besoin d’aider les autres. Au fur et à mesure de mon parcours, j’ai appris et développé de nombreuses compétences. J’ai peu à peu amélioré ma confiance en moi et investis pour obtenir des résultats incroyables et vivre une vie extraordinaire. 

Surtout, ne sous-estime pas tout ce que tu es capable de faire. Enfin, garde en tête que tu peux toi aussi reprendre le contrôle de ta vie et impacter à grande échelle.

Partage cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

D'autres articles sur le même thème :

Aller au contenu principal